L’OUI, ACTEUR MAJEUR DANS L’ESPACE COMMUN ALC-UE

Córdoba, Argentine, le 13 avril 2018 – C’est à l’Universidad Nacional de Córdoba, en Argentine, que s’est tenu le Troisième Sommet académique réunissant les pays d’Amérique latine, des Caraïbes et de l’Union Européenne.


Les 12 et 13 avril derniers se sont réunis les différents acteurs du milieu de l’enseignement supérieur autour du thème « Construcción del Espacio Común Euro-latinoamericano y Caribeño de Educación Superior, Ciencia, Tecnología e Innovación ».


Les différentes rencontres et les nombreux ateliers organisés dans le cadre de ce sommet ont offert une belle vitrine à l’Organisation universitaire interaméricaine (OUI), lui permettant de rappeler sa vocation et de mettre en valeur la mission qu’elle s’est fixée de consolider et augmenter l’offre de mécanismes d’internationalisation pour améliorer la qualité de la formation et accroître la transformation institutionnelle dans les institutions d’enseignement supérieur (IES) des Amériques en accord avec les exigences et les défis de leur milieu.

Patricia Rojo accompagnée des membres du Conseil supérieur d’EMULIES rapportant les conclusions du panel thématique sur l'équité entre les sexes.
Patricia Rojo accompagnée des membres du Conseil supérieur d’EMULIES rapportant les conclusions du panel thématique sur l'équité entre les sexes.


Le Dr David Julien, secrétaire général exécutif de l’OUI, a en effet modéré le second panel sur le thème « Pasos concretos para construir el Espacio Común Eurolatinoamericano y Caribeño de Educación Superior, Ciencia, Tecnología e Innovación » aux côtés, notamment, du Dr Guillermo Tamarit, recteur de l’Universidad Nacional del Noroeste de la Provincia de Buenos Aires Argentina, de Dr. Roberto Escalante, secrétaire général de l’Unión de Universidades de América Latina (UDUAL), du Dr Arq. Héctor Floriani, vice-président de l’ OUI - Región Cône Sud et le recteur de l’Universidad Nacional de Rosario, de Sr. Pedro Henríquez Guajardo, directeur de IESALC/UNESCO et de M. François Pernot, directeur du Département Europe et International au Haut Conseil de l'Évaluation de la Recherche et de l'Enseignement supérieur français (HCERES).

De gauche à droite : Le Dr Arch. Hector Floriani, recteur l’Universidad Nacional de Rosario et vice-président régional de l’OUI - Cône-Sud, Patricia Rojo, secrétaire exécutive régionale OUI et membre du conseil supérieur d’EMULIES-OUI et le Dr David Julien, secrétaire général exécutif de l'OUI.
De gauche à droite : Le Dr Arch. Hector Floriani, recteur l’Universidad Nacional de Rosario et vice-président régional de l’OUI - Cône-Sud, Patricia Rojo, secrétaire exécutive régionale OUI et membre du conseil supérieur d’EMULIES-OUI et le Dr David Julien, secrétaire général exécutif de l'OUI.


La présence de Patricia Rojo de l’Universidad Nacional de Rosario, en sa qualité de secrétaire exécutive régionale de l’OUI pour le Cône Sud et membre du conseil supérieur de EMULIES-OUI, a, quant à elle, mis l’accent sur le programme de l’OUI « Espace des femmes leaders d’institutions d’enseignement supérieur des Amériques » (EMULIES) et a ainsi rappelé l’importance de cette plateforme dans la promotion de l’équité de genre et d’une gestion universitaire inclusive. Patricia Rojo a, en effet, pris part aux discussions et rapporté les conclusions sur les politiques de genres et l’intégration des femmes dans l’univers universitaire aux côtés de la Dra Agustina Rodriguez Saá, rectrice organisatrice, à l’Universidad Nacional de los Comechingones, Argentina et de la Dra Monica Szurmuk de l’Universidad de Buenos Aires.


Marquant le centième anniversaire de la réforme de l’enseignement et de la signature des principes du renouveau universitaire de 1918, ce Troisième Sommet académique avait pour objectif d’établir une feuille de route concrète permettant la création d'un espace d'enseignement supérieur birégional. Ce plan d’action sera ensuite remis aux ministres de l’Éducation de chaque pays de l’Amérique latine, des Caraïbes et de l’Union Européenne afin de servir de base à l’élaboration d'un traité lançant le processus de Córdoba d'intégration universitaire des deux régions, au sein duquel l’OUI entend jouer un rôle majeur.


« Alors que la communauté universitaire mondiale se rencontre pour construire un espace commun de discussion et surtout d’action, le rôle de l’OUI n’a jamais été aussi central pour consolider ces liens qui nous unissent. Avec un nouveau président chilien et le renouvellement de notre leadership en Argentine et au Cône Sud, nous sommes prêts pour la CRES-2018 et  continuerons les efforts dans cette direction », a tenu à rappeler David Julien, secrétaire général exécutif de l’OUI.

 

 

×

Les commentaires sont fermés.

agario agario sevgiliye kitap - evden eve nakliyat