Conseil d’administration et Assemblée générale 2018 de l’OUI : tisser des liens à travers les Amériques

 

Guayaquil, Équateur, le 19 Octobre 2018 – C’est aujourd’hui que se sont tenus le 80ème Conseil d’Administration et la 38ème Assemblée Générale de l’Organisation universitaire interaméricaine (OUI) à Guayaquil, en Équateur.

La tenue de ses deux rencontres d’envergure a été possible grâce au soutien de l’Universidad Católica de Santiago de Guayaquil et son recteur Lino Mauro Toscanini Segale dont l’accueil a permis aux membres de l’OUI de travailler dans les meilleures conditions et de profiter de la présence du Dr. Jamil Salmi qui a animé différentes activités permettant aux membres présents et aux autorités dirigeantes de l’OUI de s’inspirer des grandes tendances en cours en enseignement supérieur pour revisiter les priorités dans le cadre du Plan stratégique OUI 2017-2022.

 

20181018. Junta Directiva

Un bilan 2018 des plus positifs

L’année 2018 a offert à plusieurs établissements d’enseignement supérieur (ÉES) de l’Amérique latine et de la Caraïbe l’opportunité de se réunir et de faire le bilan d’un siècle de rêves et de dur labeur dans l’amélioration des systèmes d’enseignement supérieur de tous les pays. 

Mais bien que la Conférence régionale de l’enseignement supérieur de l’Amérique latine et de la Caraïbe (CRES 2018) ait réussi à mobiliser un nombre record de participants, à Cordoba, en juin dernier, et à développer un ambitieux plan de travail qui reste à opérationnaliser, cette rencontre a également soulevé des points de vue divergents quant au futur de l’enseignement supérieur dans les Amériques.

La coordination des efforts des nombreux acteurs issus de tous les secteurs doit donc continuer d’être renforcée. Dans ce contexte, la pertinence de l’OUI, portée sur l’avenir et motivée à tisser des liens entre toutes les régions, est d’autant plus grande et continue d’accroitre son impact et de la positionner comme la seule association qui permet de regrouper les ÉES et leurs partenaires de plusieurs secteurs de tous les pays de notre grand continent.

 

Deuxième année d’opérations dans le cadre du plan stratégique OUI 2017-2022

L’OUI continue de répondre à ses engagements et implique ses membres et partenaires dans le cadre de ses différentes initiatives. C’est pourquoi, elle continue d’attirer de plus en plus de membres. Cette année encore, 22 nouveaux membres se sont en effet joints à l’OUI.

Par ailleurs, les mandats de trois Vice-présidences régionales venaient à terme cette année et leur Conseil ont ainsi été renouvelés depuis le mois d’avril :

  • Un nouveau vice-président pour la région Brésil (Universidade Presbiteriana Mackenzie) a été élu lors de la réunion de FAUBAI en avril dernier;
  • La région du Canada a soutenu la réélection du vice-président actuel (Université d’Ottawa) pour un second mandat;
  • Et la région Caraïbe a maintenu la Vice-présidence en République Dominicaine et a confié un premier mandat au recteur de l’Instituto Tecnológico de las Américas (ITLA).

Travaillant toujours à se positionner comme forum d’action et de réflexion interaméricain et allié stratégique des ÉES, l’OUI a pris part à de nombreuses discussions stratégiques avec des partenaires clés dont OIT-Cinterfor, NIEA, ICETEX, FLACSO, RECLA, FAP-ALCUE et IESALC-UNESCO.

« L’une des impulsions les plus importantes dans les années à venir sera de développer cet espace commun dans le but de consolider encore plus l’héritage que l’OUI a construit à l’échelle du continent américain. Nous devons progresser encore plus dans la consolidation des synergies entre les institutions qui composent l’Organisation pour construire un espace "sans frontières à travers les Amériques" », a rappelé le Dr. Óscar Garrido, président de l’OUI.

 

20181019. Assemblée générale et Conseil d'Administration

 

Des programmes toujours aussi sollicités et dynamiques

Le Conseil d’administration de l’OUI, réuni en avril au Costa Rica, a voté en faveur de la création d’un nouveau programme institutionnel aujourd’hui ratifié par l’Assemblée générale des membres. Se réunissant chaque année depuis 2014 et doté depuis l’an dernier d’un comité de coordination permanent, l’Espace interaméricain d’enseignement supérieur technique et technologique (EIESTEC) a donc été formalisé en tant que cinquième programme de l’OUI et est hébergé par l’ITLA, en République dominicaine, qui fournit également le personnel pour sa Direction exécutive.

Les cinq programmes de l’OUI opèrent donc à plein régime. Un aperçu de leurs principales activités de 2018 de même que les principaux points saillants reliés à chacun d’entre eux sont disponibles dans le Rapport du Secrétaire général (lien).

 

L’OUI tournée vers le CAEI-2019 Colombie

La sixième édition du Congrès des Amériques sur l'éducation internationale (CAEI) aura lieu à Bogota, Colombie, du 23 au 25 octobre 2019. Un partenariat a été signé, en mars dernier, avec l’Association colombienne des universités (ASCUN) et un premier groupe d’une vingtaine d’universités, menées par notre vice-président régional Colombie, s’est engagé à soutenir le projet.

L’arrivée d’un nouveau gouvernement colombien en août dernier a permis de débuter les négociations avec les nouvelles autorités gouvernementales et une mission en Colombie est prévue la semaine prochaine. Les représentants du CAEI ont également été présents à NAFSA et EAIE afin de continuer de promouvoir le CAEI comme la référence en matière de plateforme unique au niveau continental.

Dans ce contexte, l’appel à candidatures pour le CAEI-2019 sera lancé le 22 novembre prochain à l’occasion d’un premier webinaire et nous invitons toutes les universités membres de l’OUI à consulter le site web du CAEI et soumettre leur candidature afin de garantir non seulement leur présence à cet événement, mais surtout leur participation au programme académique de ce dernier. L’identité visuelle du CAEI a d’ailleurs été refaite puisque le CAEI ne disposait pas de logo comme les autres conférences de cette nature.

« C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons tenu nos réunions à Guayaquil en Équateur, pays dans lequel j’ai été confirmé dans mes fonctions en 2015 par cette même Assemblée générale lors la tenue du CAEI-2015 de Quito. L’OUI demeure plus que jamais pertinente dans son rôle d’association rassembleuse de tous les pays du continent et de tous les types d’institutions et dans ce contexte le CAEI-2019 de Bogota qui sera porté sur l’innovation et le travail multisectoriel s’avère des plus prometteur », se réjouit le Dr. David Julien, secrétaire général exécutif de l’OUI.

 

 

×

Les commentaires sont fermés.

agario agario sevgiliye kitap - evden eve nakliyat