L’OUI construit des ponts études-travail et signe un accord avec le CINTERFOR/OIT

Logo OUI carré    org_cinterfor_horizontal_cmyk_alta_azul

Montréal, Canada, 09/11/2017.- Le premier accord de collaboration entre l’Organisation universitaire interaméricaine (OUI) et l’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers son Centre interaméricain pour le développement de la connaissance en formation professionnelle de l’Organisation internationale du Travail (CINTERFOR), a été signé le 13 octobre 2017, lors de la cinquième édition du Congrès des Amériques sur l’éducation internationale (CAEI Canada-2017).

Le Dr  David Julien, secrétaire général exécutif, OUI, et secrétaire exécutif, CAIE, et le Dr Enrique Deibe, directeur, CINTERFOR/OIT.
Le Dr David Julien, secrétaire général exécutif, OUI, et secrétaire exécutif, CAIE, et le Dr Enrique Deibe, directeur, CINTERFOR/OIT.

Dans ce document, l’OUI et l’OIT, par l’entremise du CINTERFOR,t le s’engagent à travailler conjointement au design et au renforcement d’activités académiques qui favorisent une insertion correcte des étudiants au marché du travail. De cette manière, les deux entités chercheront à influer sur le développement des bourses de travail au niveau continental, particulièrement à travers l’Espace interaméricain d’enseignement supérieur technique et technologique (EIESTEC), une initiative d’institutions et d’associations affiliées à l’OUI.

“Nous sommes assurés que la portée du membership de l’OUI et la qualité de nos activités, ainsi que l’expérience du CINTERFOR/OIT dans le domaine de la formation pratique et dans le monde du travail, sont la formule parfaite pour que les étudiants des Amériques aient de meilleures perspectives d’emploi et de qualité de vie”, a souligné le Dr David Julien, secrétaire général exécutif de l’OUI, l’unique association d’institutions d’enseignement supérieur active et engagée dans toutes les Amériques.

L’accord, signé dans le cadre de la troisième session plénière du CAEI Canada-2017, établit une plateforme entre l’influence et la portée de l’OUI, et le contenu et l’expérience du CINTERFOR/OIT, un organisme international pionnier en gestion, construction collective de la connaissance et promotion de la coopération Sud-Sud sur des questions liées au développement des ressources humaines.

Rappelons que le Secrétariat exécutif du Congrès se trouve à l’OUI; également, que le directeur du CINTERFOR/OIT, Enrique Deibe, a pris part à la troisième session plénière du CAEI, intitulée "Organisations multilatérales et Agenda éducatif interaméricain".

Les premières approches qui ont servi de base pour parvenir à cet accord ont eu lieu lors de l’"Atelier intersectoriel sur l’emploi des jeunes - Articulation entre Éducation et Travail", en décembre 2016, événement auquel l’OUI et l’OIT ont participé en tant qu’observateurs et consultants.

IV Rencontre EIESTEC

Participants de la IV Rencontre EIESTEC avec Sylvie Thériault, directrice des Relations internationales, Fédération des cégeps. Photo: courtoisie de l’ANUT.
Participants de la IV Rencontre EIESTEC avec Sylvie Thériault, directrice des Relations internationales, Fédération des cégeps. Photo: courtoisie de l’ANUT.

Dans le prolongement du CAEI Canada-2017, et profitant de la présence de centaines de délégués internationaux qui y ont participé, a eu lieu les 16 et 17 octobre, la IV Rencontre EIESTEC au Collège Ahuntsic de Montréal, grâce à la collaboration de la Fédération des cégeps, qui a agi à titre d’institution hôte. Un total de 112 participants de 73 institutions et provenant de 12 pays des Amériques ont pris part à la rencontre.

Durant la IV Rencontre EIESTEC des accords-clés se sont concrétisés. CINTERFOR/OIT a signé une entente de coopération avec la Fédération des cégeps, alors que quelques-unes des institutions mexicaines participantes, à travers l’Asociación Nacional de Universidades Tecnológicas (ANUT), ont signé leur propre accord avec des partenaires canadiens et états-uniens. Dans ce cas, la priorité a été donnée à la mobilité, tant étudiante qu’enseignante.

L’EIESTEC est un espace d’inclusion, de dialogue et de correspondance pour les institutions d’enseignement supérieur technique et technologique. Chaque rencontre offre un milieu de proximité et de collaboration interinstitutionnelle. La quatrième édition fut la première réalisée en Amérique du Nord, et à laquelle ont participé des délégués des États-Unis, notamment des représentants d’institutions éducatives, d’associations d’institutions d’enseignement supérieur et du gouvernement fédéral, ce qui confirme le caractère interaméricain de cette initiative.

×

Les commentaires sont fermés.

agario agario sevgiliye kitap - evden eve nakliyat